pyrnes et moi

Le Gâteau Russe

De retour de nos occupations, je vous mets la tant attendue recette du gâteau Russe! Le gâteau Russe daterait du XIX° siècle et tirerait son nom de la provenance des ses amandes. La maison Artigarède est fort réputée pour sa version du gâteau Russe (personnellement je ne raffole pas du leur mais ceci est une autre histoire et chacun ses goûts!)… Nombreux sont ceux qui ont essayé de refaire cette succulente pâtisserie mais il n’est pas aisé de trouver THE recette!
J’ai trouvé celle-ci qui ma foi n’est pas trop mal puisque le gâteau a disparu comme par enchantement (on a soulevé l’assiette mais rien… il est parti!)!
Voilà donc la recette illustrée :

Pour commencer j’ai fait mon praliné avec une recette trouvée… je ne sais plus où mais en gros il faut :
– 120gr d’amandes
– 120gr de noisettes
– 160gr de sucre (par habitude j’ai réduis cette quantité… j’ai donc mis 120gr de sucre)
– 15gr d’eau

On fait chauffer une poêle avec les fruits à coque (sans la coque hein), avec le sucre et l’eau. Et il faut remuer jusqu’à ce je le sucre caramélise les fruits! Quand vous avez un truc qui ressemble plus a rien sauf peut être à un semblant de nougat sans miel… c’est bon! Il faut sortir le tout et le mettre sur un papier sulfurisé. Et on concasse le tout comme on peut avec un rouleau à pâtisserie.

DSC_0172
DSC_0173
DSC_0174

Ensuite, accrochez-vous c’est là qu’il faut du courage (ou pas!). Donc il faut mettre votre « nougat » dans un blender ou… pour les plus courageux qui n’ont pas ça sous la main (comme moi), dans un bol à mixer (pour mixer à main ça fait les bras). Mixez, mixez et mixez encore jusqu’à obtenir une pâte (qui peut aussi servir pour de la pâte à tartiner!) avec plus ou moins de morceaux selon les goûts (moi j’aime bien quand ça croustille… mais j e vous avoue… j’ai pas eu la patience d’attendre que la pâte soit lisse et je ne sais pas si mon mixeur et sa douce odeur de moteur chaud aurait tenu le coup).

TADAAAAAM!

TADAAAAAM!

Première mission accomplie! Votre prochaine mission, si vous l’acceptez (et surtout si vous voulez manger votre Russe), sera de faire l’espèce de génoise qui est plus une pâte à macaron!
Pour cela il vous faudra (plein de choses) :
– 125gr de tant pour tant (pareil ici j’ai fait le mien soit moitié de sucre glace et moitié de poudre d’amande)
– 25gr de farine
– 40gr de lait
– 5 blancs d’œufs
– 25gr de sucre (que j’ai réduit à 20gr chez moi)
– une pincée de sel

Mélangez le tant pour tant, le lait, et la farine avec une spatule (ou cuillère en bois…avec les moyens du bord quoi). Ensuite, dans un autre plat, montez les blancs en neige… quand ils sont bien (comme pour la mousse au chocolat faut pas que ça tombe du plat si on retourne), ajoutez le sucre et continuez de battre pendant une dizaine de minutes (je ne sais pas si j’ai eu la patience de tenir 10min 🙂 ). Une fois là, il faut mélanger 1/5° des blancs avec votre pâte jusqu’à obtention d’un mélange homogène. Quand c’est fait, versez le reste des blancs et mélangez, encore!

DSC_0177
DSC_0178
DSC_0179
DSC_0180

Étape suivante, lissez votre pâte sur une plaque couverte de papier sulfurisé légèrement graissé (et de préférence un bon papier qui s’intègre pas à la pâte ><' ). Saupoudrez toute la surface du futur biscuit de sucre glace et enfournez dans un four chaud à 180°C pendant environ 10min (tout dépend de votre four, n'ayant pas un four à chaleur tournante mon biscuit a dû rester dans les 20min... en gros surveillez!). Votre biscuit doit gonfler et rester moelleux donc attention quand c'est grillé c'est trop tard :p

DSC_0181

Il faut ensuite faire votre crème au beurre la liste des ingrédients:
– 4 jaunes d’œufs
– 125gr de sucre
– 125gr de beurre pommade
– et votre praliné

Et bien là… pas de secret : jetez tout dans le plat et en avant pour se faire les bras 🙂 Il manquait cette étape dans la recette alors j’ai mis les jaunes et le sucre pour blanchir les jaunes et j’ai par la suite ajouté le beurre et en dernier le praliné.

DSC_0182

Dernière étape avant de baver et faire baver : le dressage!

Coupez votre biscuit en deux (ou plus, à savoir que dans tous les cas il vous faudra un nombre paire). Étalez généreusement votre crème au beurre sur la base et couvrez avec l’autre partie et enfin saupoudrez le tout avec une bonne couche de sucre glace! Placer au frais et régalez vous!

gâteau russe

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share Button

Pastis par temps bleu, pastis délicieux!

Et non je ne vous emmène pas au camping en ce dimanche presque ensoleillé (mais si, regardez bien il y a des nuages bleus!), mais plutôt côté cuisine pour faire un délicieux pastis béarnais.
Il existe plusieurs sortes de pastis dont le landais (qui est brioché), le béarnais (plus consistant) et le pastis gascon (ou croustade). Il est aromatisé soit à l’aide d’un alcool anisé soit de rhum et de vanille. Ici je suis partie sur la version à l’anis plus vanille. Pour ce qui est de son histoire, je ne la connais pas du tout mais en regardant un peu partout il semblerait que le pastis soit un gâteau gascon qui, à la base, était fait d’un levain à pain agrémenté de rhum, fleur d’oranger, vanille, sucre, beurre et lait, qu’il s’agit d’un gâteau de fête et que son apparition remonterait au XIX° siècle. Si vous en savez plus n’hésitez pas à nous enrichir dans les commentaires, se sera avec plaisir 🙂
Place donc à la recette! Il vous faudra :

  • 300gr de farine,
  • 3 oeufs,
  • 1 sachet de levure,
  • 150gr de sucre,
  • 150gr de beurre,
  • 5 à 7 bouchon de l’alcool choisit (moi j’ai mis 4 bouchons de pastis car je ne suis pas fan de l’alcool dans les pâtisseries),
  • quelques gouttes d’extrait de vanille (ou une gousse soigneusement grattée)
  • éventuellement un peu de lait,
  • et une pincée de sel (idem de ce côté ayant tendance à oublier le sel j’utilise toujours du beurre demi sel).

ingrédients pastis

Pour commencer on éclaircit les œufs (soit on sépare le blanc du jaune) et on réserve les blancs pour la fin. Dans un saladier (avec les moyens du bord!), on y jette le sucre, les jaunes et on blanchit à l’aide d’un fouet (manuel sinon vous en aurez jusqu’au plafond :p )… il faut faire vite car au contact du sucre le jaune d’œuf cuit!

blanchir oeuf pastis

Puis on y ajoute progressivement le beurre fondu, l’alcool et la vanille.

arômes pastis

Ensuite à l’aide d’un tamis (ou si comme moi vous n’en avez pas, la passoire est votre amie) intégrer la farine et la levure…. en principe une cuillère en bois sera plus adaptée à partir de cette étape pour mélanger! Si votre pâte est un peu trop consistante ajoutez un peu de lait (genre un petit verre!).

pastis

C’est à ce moment là, en principe qu’un de vos commis vous dit « et blondasse t’a oublié le truc qui sent mauvais »:

pastis shiva

Dernière étape avant la cuisson : monter les blancs en neige (ceux-ci doivent tenir si vous pencher le plat), les incorporer à la pâte et verser le tout dans un moule à brioche (ou à cake… toujours les moyens du bord!) bien beurré (moi je fais avec un sopalin et le fond de bol de beurre versé dans la pâte).

blanc neige pastis

pâte pastis

pastis

Et enfin mettre au four pour 1h à 180°C… n’hésitez pas à couvrir d’alu si à mi cuisson vous avez peur qu’il ne bronze un peu trop 🙂 Pour vérifier la cuisson un coup de couteau au milieu et si la lame est sèche régalez vous 😉

pastis four

pastis

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share Button